XBLA : Mauvais crus et merguez avariées.

Summer of Arcade XBLA hybrid standard

Ça ne pouvait pas non plus durer éternellement. Balancer chaque été, au moment où les jeux AAA disparaissent momentanément des radars, une poignée de micro-classiques téléchargeables à prix d’ami : c’était l’ambition depuis 2008 du Summer of Arcade, festival vidéo ludique rêvé pour vous sortir de la torpeur estivale. Braid, Castle Crashers, Shadow Complex, Limbo, Bastion, depuis trois ans, des hits, des chefs-d’œuvre, des hits ET des chefs-d’œuvre. Et avec eux l’impression, derrière le trompe-l’œil, que cette industrie tourne rond, qu’ici, les sommets indie se vendent forcément par millions. Et puis, 2012, badaboum.

Summer-of-Arcade-XBLA-limbo standard

Au moins trois bons jeux dans la sélection du XBLA [Xbox Live Arcade], mais aussi deux merdes impossibles (Tony Hawk Pro Skater et le simili Angry Birds, Wreckater), et ça, Microsoft ne se l’était jusque-là jamais permis. L’aveu de faiblesse a résonné fort dans la tête des gamers et, conséquence immédiate, la bombe officielle de la sélection, Dust An Elysian Trail, s’est complètement ramassée à l’allumage (on cause d’à peine 30 000 ventes en première semaine, à mettre en perspective avec les 300 000 de Limbo sur la même période il y a deux ans). OK, vraiment pas de quoi s’affoler, comme à Cannes ou à la fête de l’Huma, on pardonne volontiers les mauvais crus et les merguez un peu avariées. Reste que pendant ce temps, Steam balançait, lui, des roquettes indie soufflantes et s’envisageait très clairement comme une arche de Noé rêvée pour développeurs fauchés. Au même moment, le créateur de Fez s’emportait contre le racket en règle opéré par les suites de Microsoft et jurait ses grands dieux de ne plus remettre les pieds dans les marécages du XBLA. Le mariage contre nature entre la multinationale sans visage et les artisans de la scène indé vire alors lentement au psychodrame en pixel art. Et ça, en revanche, ça pourrait bien durer éternellement.

Summer of Arcade XBLA (Deadlight, Hybrid…)