La ressortie de cette histoire de liaison entre une déportée (Charlotte Rampling) et son bourreau nazi (Dirk Bogarde) fera de nouveau des gorges chaudes dans le politiquement correct du moment. Le scandale serait plutôt de continuer à ne pas voir Portier de nuit comme le portrait en creux de l’Italie des années de plomb et ses résurgences du fascisme. C’est surtout une occasion de se pencher sur la dualité de deux êtres que tout aurait dû séparer et qui pourtant recréés inconsciemment le schéma des camps. Entre dépendance au mal, dans ses extrêmes les plus terrifiants, et histoire d’amour sur fond de damnation, Liliana Cavani nous pousse à questionner cette idée de logique perpétuelle des évènements les plus tragiques. Mélancolique et terrifiant, Portier de nuit reste un ce chef d’oeuvre dérangeant et marquant.

par  A. M. et Victor Branquart

POUR CEUX QUI S’AB(and)ONNENT : PORTIER DE NUIT + BLACK SWAN en DVD dans un seul et même petit paquet tamponné.



Portier de nuit
Avec Dirk Bogarde et Charlotte Rampling
De Liliana Cavani