LUNDI 9 SEPTEMBRE 
Spéciale Taxi Driver

Je sais que ça ne se fait pas, mais ce soir, je lirai des extraits d’un journal intime. Oh, pas n’importe lequel : celui de Travis Bickle, le plus tragiquement célèbre chauffeur de taxi de toute l’histoire du cinéma, né de l’imagination déglinguée du scénariste américain Paul Schrader, magnifié par la mise en scène de Martin Scorsese en 1976, qui obtint bien évidemment une Palme d’Or pour avoir si bien rendu la solitude d’un homme, vétéran du Vietnam paumé et romantique obsessionnel. 

Parallèlement à la sorte du film, on le sait moins, il y eut un roman signé Richarld Elman, enfin traduit en ce pays aux éditions Inculte, auquel je consacrerai toute l’émission de ce soir. Sept extraits, comme sept courses dans le tacot mental de Travis, deux heures de plongée dans un New York salace peuplé d’âmes prêtes à exploser. Are you talkin’ to me?

22h10_ Richard Elman, Taxi Driver (“Certains matins à New York…”). 

22h25_ Richard Elman, Taxi Driver (“Il pleut depuis des semaines…”).
 
22h40_ Richard Elman, Taxi Driver (“Ma solitude…”).
 
23h00_ Richard Elman, Taxi Driver (“J’allais pas tenir longtemps…”).
 
23h10_ Richard Elman, Taxi Driver (“Betsy…”).
 
23h25_ Richard Elman, Taxi Driver (“Nettoyer les rues, Monsieur Palantine…”).
 
23h40_ Richard Elman, Taxi Driver (“L’Homme solitaire de Dieu…”).