Lunettes maison bonnet standard
« Une histoire de plage mêlée de sable et d’eau. Dans un coquillage la voilure d’un bateau, qui se balançait sur le bord du soleil, emportant qui sait nos illusions nées de la veille. J’ai trop souvent fait naufrage pour n’avoir pas su dire, alors qu’il le fallait, avec des mots nouveaux, la mer que je t’offrais. Pour tes voyages. Je connais des vagues qui roulent doucement en tissant des algues les nuages poussaient le vent qui joue la couleur et qui peint la musique en orchestrant les fleurs d’un casino aquatique. Je te donne l’océan pour que tu te souviennes des courses dans le vent que nous faisions ensemble espérant que l’amour serait au large. » Elle avait déjà des problèmes avec la réalité en 1962, Brigitte Bardot. Et elle aurait été encore plus belle avec ce modèle Thomas Erber en acétate brun et avec dégradé solaire de Maison Bonnet. M. A.
maisonbonnet.com