Trois erreurs se sont regrettablement glissées dans la notule accompagnant la carte blanche accordée à Henry Chapier dans la rubrique médias de notre dernier numéro. Tout d’abord, son dernier livre, Version originale (Fayard), ne saurait être considéré comme une « autobiographie », mais plutôt comme un livre de « souvenirs », « une incitation, une pilule contre le désespoir actuel des jeunes ; si tu as foi en ton étoile, il y a toujours un moyen de s’en sortir. » Ensuite, Henry Chapier n’a publié qu’un seul article dans L’Express de toute sa carrière et ne saurait être considéré que l’une des signatures historiques de l’hebdomadaire. Enfin, la rétrospective organisée à la Maison Européenne de la Photographie (Paris) consacrée au photoreporter italien Paolo Pellegrin ne prendra pas fin le 17 avril comme annoncé, mais le 17 juin – ce qui demeure la seule bonne nouvelle de cet article. Toutes nos excuses à Henry Chapier.