Réunir la discipline sportive la moins accessible des Français (mis à part ce bon vieux curling), une excellente programmation électro et quelques milliers d’irréductibles fêtards repousse toute appréhension d’un weekend glissant de mars. Pour sa cinquième édition, Chamonix s’offre entre autre Carl Craig, Housse de Racket, I: Cube, DJ Hell, Nöze… S’emplir les narines d’une belle et fraîche poudreuse soulevée par des skis paraboléctroniques, rien de tel pour aérer ses neurones grisées par un l’arrivée du printemps.

Evénement annuel de la marque Black Crows, ce festival incarne la convergence parfaite entre la glisse, les cultures urbaines et des acteurs de la scène musicale émergente (ponctué d’une touche de gastronomie conviviale, car tout le monde sait que skieur et clubber rime avec fin gourmet et palais affuté !). Concours de glisse en combi fluo, patinage enivrant sous les projecteurs, sur-dose de basses et grands coups de gimmick ! A ceux qui pensaient qu’on l’appelait « black » parce qu’il pouvait s’agir du rendez-vous annuel des communautés africaines savoyardes, ou parce que vous aviez cru à un festival de « death metal », ne baissez pas les bras (sauf pour le planté du bâton) et levez-les plutôt très haut et en rythme ! Quatre jours en noir et trois nuits blanches, allégresse et free luge à 2000 mètres d’altitude, ça ne se refuse pas !

Par Victor Branquart