Sine Hebdo couvertures standard

En kiosques le 10 septembre, la couverture verte du premier Siné Hebdo masquait le numéro tout rouge « spécial pape » de Charlie doté de ce titre à tiroir : Le fumier, je m’en doutais. Siné, 79 ans, pariant sur « un black-out des grands médias » puisque « pas mal de gens nous détestent », réunit sur seize pages assez moches une équipe de copains rouspétant dans des papiers bâclés sur des sujets rasoirs (le bronzage, les troubles de l’érection, Christian Clavier, Carla Bruni). On y croise pourtant des signatures appréciables : Jackie Berroyer, Noël Godin, Denis Robert ou Tardi, se fendant tous du minimum, et Benoît Delépine, auteur avec Diégo Aranega du seul dessin drôle. Siné Hebdo, C’est Charlie version vieux, triste et sans idée – ça n’a surtout rien du brûlot prévu, brisant les imbéciles et les institutions. Ce n° 1, tiré à 140 000 exemplaires, serait en rupture de stock. Bon courage. R. G.

Siné Hebdo, tous les mercredis en kiosques, 2 €