Theatre immersif Architects SDietz marion boucard Shunt

Shunt The Architects à The Biscuit Factory

Faut-il prendre l’Eurostar pour découvrir des formes performatives innovantes ? En 2006, tandis que l’artiste Olafur Eliason présentait son installation immersive The Weather Project à la Tate Modern, le collectif Shunt déroutait son public avec Amato Saltone, un voyage sous les voûtes de la station ferroviaire London Bridge. Pas de première ni de seconde classes, pas de fauteuils non plus, le rapport à la scène n’était pas figé. Assis par terre, on épiait pendant plusieurs minutes les acteurs jouant derrière les fenêtres d’un immeuble reconstitué, avant d’être séquestrés dans leur cuisine, pendant une coupure d’électricité, obligés d’écouter un couple faisant bruyamment l’amour au-dessus de nos têtes. On retrouvait plus tard artistes et public lors d’un face-à-face inquiétant.
L’immersif place le visiteur au cœur de la prestation, lui donnant l’opportunité de vivre une expérience sensorielle originale. Il invite au voyeurisme aussi. Dans la pièce Money (2009), le même collectif accueillait de petits groupes dans une maison-machine de trois étages, dans laquelle on observait des scènes de ménage du haut vers le bas (ou inversement), à travers un parquet de verre. On perd le regard des acteurs, mais à l’entracte, on pouvait trinquer avec eux. La proximité est une composante importante. Que nous ont réservé les Anglais cette année ?

Impro « life-changing »
Dans Sleep no more de Punch Drunk, en jeu depuis avril 2011 à New York, vous rencontrez une infirmière quelques minutes en tête-à-tête. Un réconfort, … après avoir exploré les trois étages de l’hôtel McKittrick, transformé minutieusement en divers tableaux macabres inspirés de Macbeth. On vous tend un masque et, ainsi anonyme, libre à vous de repérer les lieux ou de suivre les danseurs (aux visages découverts), répétant en boucle une chorégraphie adaptée de la pièce de Shakespeare.
Depuis 2004, un duo de Brighton, You Me Bum Bum Train, se fait encore plus audacieux : vous êtes propulsé sur un parcours comportant jusqu’à vingt scènes dont vous êtes le héros : curateur d’une expo d’art contemporain, chef d’orchestre, présentateur télé… Vous vous devez réagir en quelques secondes à chaque nouvelle situation et interagir avec les performeurs face à vous. Les passagers, filmés à leur sortie, n’ont qu’un mot en bouche : « life-changing ». Un théâtre sans texte, sans intrigue, dans lequel seule l’expérience de chacun est au menu. Yummi!

Par Marion Boucard

Shunt
The Architects à The Biscuit Factory (Londres)

Punch Drunk (Immursive)
Sleep no more à l’hôtel McKittrick (New York)

You Me Bum Bum Train