nova-book-box-harlem-shake parisSaviez-vous que l’album qu’on entend le plus souvent dans les restaurants est l’unplugged d’Eric Clapton ? Que Mike D des Beastie Boys en a déduit que c’est souvent dans les restaurants où il y a la pire musique que se trouve la meilleure nourriture ? J’ai appris ça en lisant Bring The Noise, recueil des chroniques du critique rock anglais Simon Reynolds, l’auteur de Retromania, qui a également déclaré ceci : « La critique rock n’a souvent rien à voir avec le rock en tant que musique. Généralement, c’est de la sociologie amateur, de l’analyse de texte et quelque chose à mi-chemin de la biographie et du ragot. » Pour tenter de vous prouver le contraire, je lirai ce soir six extraits de son livre, évoquant M.I.A., Kanye West, Roland Barthes, Vampire Weekend ou le phénomène Harlem Shake, des passages d’une interview qu’il m’a accordé, ainsi que l’un de ses maîtres, le grand Lester Bangs. Come on, folks.

22h10_ Simon Reynolds, Bring The Noise (“M.I.A.”).
22h25_ Simon Reynolds, Bring The Noise (“Vampire Weekend.”).
22h40_ Simon Reynolds, Bring The Noise (“Radiohead.”).
23h00_ Simon Reynolds, Bring The Noise (“Kanye West.”).
23h10_ Simon Reynolds, Bring The Noise (“PJ Harvey.”).
23h25_ Simon Reynolds, Bring The Noise (“Mauvais garçons.”).
23h40_ Lester Bangs, Astral Weeks.