MARDI 18 JUIN

Ce soir, le Minotaure nous livrera les clés de sa solitude, une Japonaise trompera son mari en rêve, on suivra le courageux photographe Gordon Parks dans l’Alabama raciste des années 50 et Chris Marker nous parlera de temples pour chats et des tournis obsessionnels du Vertigo d’Hitchcock.

22h10_ Albert Camus, La Chute.
22h25_ Junichirô Tanizaki, La Clef.
22h40_ Gordon Parks, Sept jours en Alabama.
23h00_ Chris Marker, Sans soleil (“Seule la banalité m’intéresse encore“).
23h10_ Chris Marker, Sans soleil (“Vertigo“).
23h25_ Jorge Luis Borges, La Demeure d’Astérion.

23h40_ Antoine de Caunes, Préface à Bruce.