Le chanteur s’appelle (vraiment) Jean-Michel Pigeon. Osant le chant en français, ces Québécois subliment le meilleur de Montréal en mélangeant amplitudes électro-folk, triturations post-rock et romantisme épique. En plus, ils font un joyeux barouf sur scène, comme lors de leur dernier passage aux Bars en Trans !

On leur souhaite : d’être confondus avec Arcade Fire.

On ne leur souhaite pas : d’être confondus avec Malajube.

Live! Rien à signaler sur nos contrées pour l’instant.