A partir du 17 novembre (vernissage de 18h à 21h), à l’espace 12MAIL, Born Bad Records est invité à nous donner sa vision du rock. Précision : “pas le rock glamour vidé de sa susbtance par la mode de masse, plutôt ce dernier envisagé comme un choix de vie dangereux et sans concession” dixit Jean Baptiste Guillot, le fondateur du label.

L’exposition “Désordres” proposera une sélection de photos de Yan Morvan tirées du livre rare “Le Cuir et le Baston” de Maurice Lemoine (1977). Jean Baptiste Guillot : “Ce livre […] est le portrait des premiers bikers français, celui des loubards de la banlieue parisienne à la dérive, où se mêle dans une confusion totale alcool, musique, immigration et croix gammée. […] Des mecs en totale rupture, leur message étant : la société ne veut pas de moi, je ne veux donc pas d’elle et allez vous faire ******”. “Désordres” c’est aussi le projet “Discographisme récréatif” de Patrice Caillet, des pochettes de 45T customisées par des inconnus. Jean Baptiste Guillot : “Si tu regardes une pochette de Sylvie Vartan avec une dent noircie au Bic, ça va t’amuser 2 secondes, mais quand tu en vois 150 en mosaïque, là c’est sublime”. Et une installation, la mobylette “Moncul” par l’artiste Moolinex. Jean Baptiste Guillot : “symbole même de l’adolescence minable de banlieue, customisée à l’aide des napperons de grand mère : le choc des titans entre deux mondes que tout oppose”. Et si vous chialez comme des fillettes, Born Bad édite une compilation numérotée à 300 exemplaires à l’occasion de l’exposition.

BORN BAD RECORDS “Désordres”
du 17 novembre au 14 janvier 2011
12MAIL, espace Red Bull
12 rue du Mail 75002 Paris

Par Magali Aubert