Avec des coupes parisiennes et des tonalités sub-sahariennes, Laurence Airline se dévoue à un prêt-à-porter masculin vibrant. Franco-ivoirienne, Laurence Chauvin-Buthaud, son vrai nom, nous tend un one way ticket bien corsé et coloré.

A

comme Abidjan. C’est dans la capitale ivoirienne que Laurence Airline travaille des matières stars en Afrique, tel le basin, coton solide et damassé confectionné à la main, qui donne une brillance presque plastique aux silhouettes, ou le pagne wax, réalisé avec des cires hydrophobes, qui assure une touche traditionnelle. Réminiscence des batiks javanais vibrants de couleurs… « J’ai commencé à travailler avec le wax plus par dépit que par passion. Il faut sortir ces tissus de leur contexte, en les alliant au tailoring et à un stylisme urbain. » Laurence propose une panoplie de motifs tout aussi fidèles à la coutume qu’audacieux, qui se déclinent dans des chemises à découpes graphiques accompagnées d’une sélection de shorts taille haute et pantalons cigarette, pour un soupçon d’androgénie.

 

D

comme décollage immédiat. D’abord pour elle : avec trois saisons à son effectif, le business marche bien. Remarquée par la presse (Vogue Italia, The Guardian ou Elle) et ses acolytes. Et puis pour nous : on en prend plein les yeux avec l’envol de son oiseau aux ocelles féeriques, dont les plumes multicolores apportent une douceur exotique à cet hiver : « Je suis tombée sur ce motif plume de paon lors d’une de mes recherches de matière à Abidjan. Coup de cœur instantané ! » Cet imprimé wax se déploie sur les épaules des chemises ou bien orne le vêtement entier en se mêlant aux pois japonisants et aux tartans écossais. C’est la pièce maîtresse de cette collection automne-hiver. Coupe classique soigneusement façonnée d’imprimés de motifs légèrement excentriques : de quoi être fier comme un paon qui roucoule.

 

N

comme nomade. Laurence Airline a le flying blues ! Elle puise et sème où bon lui semble. D’Abidjan à Paris, en passant par Copenhague, Londres et une escale récente à Lagos au Niger… A 26 ans, cette jolie travelleuse a tout de même choisi la Ville Lumière comme QG. « J’ai grandi entre la France et la Côte d’Ivoire, avec quelques séjours à Genève et à Londres. Après mes études de stylisme au Studio Berçot, je me suis lancée doucement avec une collection de prêt-à-porter femme façonnée à Abidjan. J’ai réalisé que, bizarrement, les hommes étaient plus intéressés par mes vêtements que la gente féminine ! »

www.laurenceairline.com

Laurence Airline standard

Laurence Airline standard