Jeu standard les plus vacances…

 

Si vous avez 5 minutes
Pitfall (Activision) sur iPad

pitfall-ipad-jeu standard game

Le programme est simple : courir (tout le temps), sauter (souvent), plonger (un peu) et tourner (éventuellement). Si Pitfall, remake shooté aux amphèts d’un vieux hit eighties, vaut mieux que la flopée de running games qui envahissent un peu plus chaque jour les serveurs de l’Apple Store, c’est surtout parce qu’on tient là un monument de snack gaming salement vicelard. Points de sauvegarde inatteignables, obstacles générés aléatoirement à chaque nouvelle partie, game over à gogo et l’impression hypnotique qu’en fait c’est facile d’en voir le bout. Allez, on essaie une dernière fois ?

 
Si vous avez 1 heure
Fall of Cybertron (High Moon Studios / Activision)

transformers fall of cybertron jeu standard game

Quelques-uns avant lui ont essuyé les plâtres, mais ça y est, on le tient : enfin un bon jeu Transformers où il fait bon blaster des robots grands comme des immeubles et les achever en position Super Jet ! Dans la galaxie Blabla, les gentils autobots et les méchants Déceptiblabla se disputent les ruines de Blabla. L’essentiel est là : de l’adrénaline, des décors à (très) grosse échelle et des machines qui s’écharpent au son de « klang » dans de splendides gerbes métalliques. Passé une heure, penser à poser la manette pour se reposer de Cybertron et de son assaut visuel/auditif constant.

Si vous avez un mois
Hero Academy (Robot Entertinment) iPad/PC
heroacademy i pad jeu standard game
Petits génies du jeu de stratégie bourrin, les développeurs de Robot Entertainment (Age Of Empires Online et Orcs Must Die, c’est eux) ont conçu amoureusement ce formidable jeu d’échecs kaboom rempli de nains bombardiers, d’archères sexy et de chevaliers dumbass. Rendu ultraconfortable grâce à ses parties online asynchrones (vous jouez votre tour quand vous en avez envie, sans être obligé de rester collé devant l’écran), et mis en orbite par son design cartoon et ses sprites sadiques à la Tex Avery, Hero Academy se propose en toute modestie de foutre un grand pied au cul au jeu de société. Après un mois, vous y jouerez encore dans vingt ans.